FRENCH Un grand merci à Bocage; le héros est-allemand Henry Hafenmayer

Spread the love
—– Forwarded Message —–
From: John de Nugent <john_denugent@yahoo.com>
To: Bocage
Sent: Wednesday, 16 December 2015, 9:58
Subject: Re: 5367 J. Vecker; entrevue avec Hafenmayer
Cher Bocage,
Merci de cet article [qui se retrouve en bas de ce blogue] sur le rôle central de la soif de vérité par Jacques Vecker.
Je viens de conduire avec la Voile et un logiciel d’enregistrement une entrevue  en allemand, pour une publication massive bientôt, avec l’Allemand de l’Est extrêmement courageux qui est Henry Hafenmayer, très intelligent et instruit malgré son appartenance à la classe ouvrière. Mais comme on voit constamment, ces Allemands de l’Est sont bien moins stultifiés par l’haine de soi que les Allemands de l’Ouest américanisés. (Vive Staline?)
 
Votre courriel qui m’anima à le contacter:
***
—– Forwarded Message —–
From: Bocage <bocage@club-internet.fr>
To: Bocage <bocage@club-internet.fr> 
Sent: Tuesday, 8 December 2015, 13:36
Subject: 5355 Un jeune Allemand tente ouvertement de briser le tabou

Un jeune Allemand, désespéré ou, au contraire, stimulé par l’exemple de la Grande Dame allemande Ursula Haverbeck, vient de se lancer dans un acte d’un courage inouï:
.
henry-hafenmayerIl vient d’envoyer, le 21 novembre, une lettre ouverte, dûment signée, à des centaines [587!] de personnes, juges, procureurs, hommes de médias, représentants des forces armées, représentants du peuple juif, intitulée “La fin du mensonge”. Il a envoyé cette lettre à chaque fois en Recommandé, l’a publiée sur son site où il indique les numéros des Recommandés correspondants afin que l’on sache que les destinataires ont bel et bien reçu son envoi. Il prévient les internautes que sa page risque de disparaître bien vite de la Toile (nous sommes le 8 décembre et elle est toujours en ligne !). Afin de braver – si possible ! – les interdictions du fameux article 130 (à peu près l’équivalent de notre loi Gayssot), il s’insurge contre le monde de
mensonges dans lequel vit son pays, mais prend le soin de ne jamais mentionner les mots d’Holocauste, de chambres à gaz ou de 6 millions… mais
en revanche, il a accompagné son envoi de pièces jointes qui, toutes, sont des vidéos révisionnistes, dont celle, récente, d’Ursula Haverbeck !…
Il termine sa lettre par cette exhortation: 

“Alors, peuple, lève-toi ! Et que la tempête se déchaîne !”

Son nom: Henry Hafenmayer
Son adresse postale: Stemmerstr. 1,  D-46145 Oberhausen
Son adresse courriel: EndederLuege@mail.de
.
henry-hafenmayer-kanal-revisionist
***
J’aimerais bien vous remercier de tout votre travail avec ces courriels des nouvelles sur les révisionnistes depuis des années. Je n’aurais sinon jamais rien appris de cet homme, dont la geste héroique doit naturellement être largement connue! Il risque après tout bien des années en prison!
Je viens d’ecrire une lettre avec plusieurs belles cartes de vue du Lac Supérieur et de nos cataractes et paysages ici à Wolfgang Fröhlich, le pauvre.
Amitiés,
JdN
PS J’ai déjà fait un grand blogue sur cet homme en allemand:

 


From: Bocage
Sent: Wednesday, 16 December 2015, 9:20
Subject:

5367 J. Vecker: La vérité apporterait la paix


Nous attendions un petit moment de calme pour diffuser une lettre de Jacques Vecker qui date du 23 novembre. La voici:

<START>
Et dire qu’il faudrait si peu de chose pour apaiser le monde !
.
Rien de plus simple, en effet : dire la vérité, et si nous ne l’atteignons pas, être sincère, s’exprimer sans détour, se vouer à tout instant et en
toute chose à l’exactitude. Le philosophe Alain définissait l’objectivité comme une subjectivité désintéressée. La vérité n’est pas au fond du puits,
elle est la chose du monde la plus accessible. Elle surnage en permanence si l’on ne cherche pas à la circonvenir, si l’on ne détourne pas son regard, si
l’on ne se bouche pas les oreilles. Elle coule comme de l’eau de source et suit une pente naturelle. Elle est la clarté, l’évidence, le bon sens. Cela
ne demande aucun effort, contrairement au mensonge qui pèse sur la réflexion et la conscience.
.
Où veux-je en venir ? Les drames que nous vivons résultent d’un manquement au devoir de vérité. L’essentiel de l’organisation de la société repose sur le mensonge, sur la dissimulation, la tromperie et l’abus de confiance. La diplomatie n’est-elle pas l’art de se soustraire à la franchise ? Un président que se donnèrent les Français n’a-t-il pas désigné l’ennemi auquel il entendait s’opposer pour, une fois élu, s’agenouiller devant ceux qui sont en réalité ses maîtres ? Le chef d’un autre Etat n’a-t-il pas inventé des armes de destruction massive et prétexté une croisade démocratique pour agresser un petit pays et y créer le chaos ? De graves troubles “sous faux pavillon” (“false flags”) n’ont-ils pas été mis en scène avec d’inavouables intentions…? L’histoire et l’actualité regorgent d’exemples.
.
Où veux-je donc en venir ? A une réalité qui devrait crever les yeux de chacun: la construction et le maintien en vie d’une colossale mystification
régissant le monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale : le mythe de la Shoah, de l’extermination d’un peuple qui n’a jamais, au cours des
siècles, disposé de tant de puissance au point même de veiller par la force de la loi à maintenir vivant le mensonge et les masses humaines dans une
soumission de triste mémoire (“Panem et circenses“)…
.
Si les jeunes gens des quartiers sensibles rejettent souvent l’école républicaine, n’est-ce point en grande partie parce qu’ils savent ou pressentent qu’on leur enseigne des légendes délétères ? Les professeurs d’histoire ont été à ce point lobotomisés qu’ils se font les propagandistes d’un mensonge flagrant.
.
Ceux-là mêmes qui ont encore un brin de lucidité et qui se permettent ne serait-ce que d’exprimer un doute sont impitoyablement sanctionnés… Les
plus éminents chercheurs sont bâillonnés et traînés devant la justice. Qui croyez-vous se cache derrière les malversations politiques, culturelles ou
financières qui ont brisé la paix du monde, excité les hommes les uns contre les autres pour le plus grand profit de ceux qui tirent les ficelles ? Les
plus pacifiques des hommes en deviennent enragés… Rétablissons le droit qui devrait figurer au zénith de nos “valeurs”: celui d’être vrai. Laissez
aux intellectuels, journalistes, publicistes le choix de dire ce qu’ils voient, entendent et comprennent, sans censure aucune, et vous verrez surgir
une ère de paix et de justice.
.
Hommage soit rendu au rêve de Gorbatchev :
.
Glasnost et Perestroïka.
.
Sommes-nous cependant assez évolués pour supporter la vérité ?
.
Jacques Vecker
“Libre Expession”
Château de Vaugran
30480 St Paul-la-Coste
<END>

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*