FRENCH Valls et Hidalgo, ces Espagnols, aiment-ils la France ? Sur Mark Weber, traitre et fais-néant

Spread the love

ENGLISH BLOG RIGHT COLUMN

…..Valls et Hidalgo aiment-ils la France ?

[SOURCE. http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/valls-hidalgo-aiment-france,181270]

Ils sont nés en Espagne tous les deux, à trois ans d’intervalle. L’un est devenu Premier ministre de la France, l’autre maire de Paris, avec la double nationalité.
Ils sont nés en Espagne tous les deux, à trois ans d’intervalle. L’un est devenu Premier ministre de la France, l’autre maire de Paris, avec la double nationalité.

Ils viennent tous deux de se retrouver au cœur d’une tourmente médiatique, sur deux dossiers qui interrogent quant à la réalité de leur attachement au pays à qui ils doivent tout.

Manuel Valls est au cœur d’une grosse tempête politico-médiatique. Il a choisi de faire un aller et retour, en jet privé payé par le contribuable, pour assister, à Berlin, à la finale de la Coupe d’Europe de football opposant Barcelone à la Juventus de Turin. Aurait-il quitté le congrès de son parti si la finale avait opposé le Bayern de Munich à Chelsea ?

Il faut se rappeler qu’en 2013, alors ministre de l’Intérieur, Valls avait affiché son soutien à Barcelone, équipe de son pays d’origine, contre le PSG, club de la capitale de son pays d’accueil, un choix qui n’avait rien à voir avec l’insupportable qatarisation de l’équipe parisienne.

En choisissant de soutenir, bien que ministre de la République, une équipe espagnole contre une équipe française, Valls avait montré que, lorsqu’il affirme« Je suis aussi Français que Marine Le Pen », c’est faux. Qu’aurait-on dit si son sosie Nicolas Sarkozy, sur qui le Premier ministre a tapé tout le week-end, avait soutenu un club hongrois contre une équipe française ?

Le numéro deux du FN a enfoncé le clou, parlant de « petit caprice footballistique pour deux équipes étrangères ».

On est bien loin de la phrase de la remarquable Malika Sorel, née algérienne, devenue française, et ayant renoncé, contrairement à Anne Hidalgo, à une double nationalité à laquelle elle aurait pu postuler : « Pour que quelqu’un partage le destin d’un autre peuple, il faut qu’il soit émancipé de ses propres origines. »

L’attitude du maire de Paris, dans un autre registre, laisse également un malaise, tout aussi profond. Une puissance étrangère, le Qatar, se permet d’attaquer devant les tribunaux un homme politique français, par ailleurs numéro deux du FN, pour avoir évoqué les liens de ce pays avec le terrorisme. Une attitude réellement patriotique, osons dire gauloise, aurait consisté à s’indigner devant cette intimidation grave — par ailleurs défendue par un avocat du PS et un de l’UMP — contre Florian Philippot et la liberté d’expression d’un élu de la République.

Or, Anne Hidalgo, au lieu de se conduire en Française défendant un compatriote attaqué par une puissance islamiste, s’est comportée en agent d’un pays étranger voulant surveiller le débat démocratique hexagonal. La trahison est d’autant plus énorme que le même maire de Paris, il y a cinq mois, faisait de Charlie Hebdocitoyen d’honneur de la Ville de Paris, au nom de la défense de la liberté d’expression.

Si Manuel Valls et Anne Hidalgo aimaient vraiment la France, auraient-ils parlé ainsi ? Agiraient-ils ainsi ? Laisseraient-ils l’Union européenne imposer au pays qui les a accueillis une immigration sauvage, en période de chômage de masse ? Favoriseraient-ils l’islamisation de notre pays, avec son lot de violences quotidiennes et de terribles menaces futures ?

Malika Sorel disait encore : « Voir la France tant humiliée m’est devenu insupportable. ». On aimerait penser que Valls, Hidalgo et nombre d’élus pensent de même…

……Courriel au professeur Faurisson

Cher professeur,
Je viens de publier deux blogs qui devraient vous intéresser malgré le peu de temps qui vous reste avant votre procès.
C’est Weber qui organisa la diffamation caractérale á mon égard qui se chauffe en ligne depuis six ans parce que bien des gens voulaient en fevrier-mars 2009 que je le remplace, ce traitre et fais-néant de Weber, à la tête du IHR pour le ranimer!
2) la vidéo sur vous aux sous-titres anglais de Blanrue existe bel et bien encore — mais uniquement sur Trutube
Et c’est moi qui viens de sauver financièrement par un inlassable “fundraising” cette judenreine concurrence à YouTube qui s’appelle TruTube! *;) winking
Tout ceci et mon essai, inspiré par VOUS, sur le devoir d’un homme face aux femelles qui exigent qu’il arrête son cours, est dans ce blog.
Bien á vous, cher professeur,
John de Nugent

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*