FRENCH Fesse-beurk redouble ses censures en Autriche

HANDOUT Bundeskanzlerin Angela Merkel (CDU) spricht mit Facebook-Gründer Mark Zuckerberg am 26.09.2015 zu Beginn des Arbeitsmittagessen des UN Private Sector Forums 2015 "Implementing the Sustainable Development Goals". Staats- und Regierungschefs treffen sich beim Gipfel der Vereinten Nationen für Nachhaltige Entwicklung Foto: Steffen Kugler/Bundesregierung/dpa +++(c) dpa - Bildfunk+++
Spread the love

Mark Zuckerberg promet à Angela Merkel de censurer bien davantage les utilisateurs de son site. Les jumeaux Winklevoss d’ascendance néerlandaise créèrent le concept de Facebook à Harvard, mais c’est Zuckerberg qui devient propriétaire et milliardaire quarante fois grace à l’unité des Juifs.

winklevoss_twins

(de Bocage) Autriche: Facebook contre les sites révisionnistes

Un correspondant, que nous remercions, résume comme suit un article paru sur
le site autrichien de “Der Standard” à propos de la censure exercée par
Facebook:
http://derstandard.at/2000036303244/Facebook-sperrt-in-Oesterreich-mehr-Inha
lte-wegen-Holocaust-Leugnung<START>
En Autriche, Facebook bloque davantage de contenus pour négation de l’holocauste.

austrian-alps-alm-church
Le Rapport de transparence* de Facebook pour l’Autriche ne relate pas d’augmentation des requêtes formulées par les autorités gouvernementales, mais une progression très importante des restrictions de contenus en raison de la Loi d’interdiction. Au deuxième semestre 2015, le réseau social a en effet procédé à la restriction de 231 contenus pour négation de l’holocauste, contre 170 au semestre précédent : un total de 401 contenus bloqués pour les utilisateurs autrichiens de Facebook. En 2014, il n’y en avait eu que 15.
Cette progression des blocages est également très nette au Niveau mondial. En raison des différentes réglementations locales, Facebook avait bloqué 20.568 contenus entre janvier et juin 2015 et en avait porté le nombre à 55.827 pour le deuxième semestre 2015.
Il est difficile de savoir si cette progression des blocages est due à une augmentation des contenus répréhensibles, à un plus grand nombre de signalements ou aux suites réservées à ces mêmes signalements.
Le nombre des requêtes émanant des autorités gouvernementales n’a pas évolué sensiblement : 54 demandes concernant 54 comptes au 2e semestre 2015 contre 58 demandes pour 67 comptes au semestre précédent. Un bilan comparable à celui de l’année 2014. Sur un plan international le réseau
social enregistre cependant une augmentation très nette de ces requêtes.
Plus de blocages également en Allemagne où les requêtes des autorités ont été beaucoup plus nombreuses : 3.140 demandes pour 3.528 comptes, pour le seul 2e semestre 2015. Ce qui est logique relativement au plus grand nombre d’utilisateurs Facebook. Pour l’ensemble de l’année 2015, ce sont
aussi 554 contenus dont l’accès a été bloqué, contre seulement 94 en 2014.
Il faut toutefois mentionner que dans son Rapport de transparence relatif à l’Allemagne, Facebook n’indique pas uniquement les blocages de contenus pour négation de l’holocauste, mais aussi ceux qui concernent l’incitation à la haine ou la protection de la jeunesse.(*) Facebook publie depuis trois ans un rapport de transparence des demandes de données utilisateurs et restrictions de contenu formulées par les différentes autorités gouvernementales.
<END>

 

1 Comment

  1. Twitter et Face de bouc sont des pièges…Ils sont particulièrement surveillés par les services de renseignements nationaux et internationaux (dgse, nsa, crif, aipac, échelon, etc.). Si vous êtes révisionniste, de grâce, n’y participez pas, passez par d’autres voies ! Merci John d’avoir enfin permis de mettre des commentaires !

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*